Écobilan des murs

Les murs en pierres sèches ont des qualités techniques reconnues liées à l’environnement et à l’écologie, concernant leurs capacités filtrantes et drainantes, contre l’érosion du sol, leur inertie thermique et leur capacité de favoriser une biodiversité au sein de leur propre structure. La construction de ces murs consomme peu d’énergie, et devrait présenter donc un écobilan favorable.

La notion d’écobilan, d’empreinte carbone et de cycle de vie des matériaux et d’ouvrages bâtis est relativement récente mais va certainement devenir de plus en plus utilisée pour évaluer le coût d’une construction dans l’avenir. En 2009, un des projets d’étude des étudiants de l’École centrale de Lyon était l’analyse du cycle de vie des ouvrages en pierre sèche. L’objectif de ce projet d’étude était d’établir une comparaison entre deux technologies de construction de murs de soutènement, à savoir la fabrication de murs en pierre sèche ou en béton. Cette comparaison s’est effectuée au travers d’une analyse du
cycle de vie comparée entre les deux technologies.

Bilan énergétique des murs en pierres sèches