Les règles professionnelles pour la pierre sèche

Technique de construction des murs en pierre sèche REGLES PROFESSIONNELLESSuite à la demande de partenaires scientifiques, l’association ABPS a élaboré les « règles professionnelles » pour la pierre sèche. Cette démarche renforce ainsi la visibilité des techniques de construction en pierre sèche auprès des assureurs et donneurs d’ordres et contribuera à faire avancer le marché. L’Agence Qualité Construction (AQC) qui reconnaît les règles professionnelles des « techniques courantes » du BTP au sein de la Commission Prévention Produits (C2P), a reçu la demande de la part de l’association ABPS pour la création de ces règles professionnelles en juin 2014, et a accepté de l’examiner en commission. Elles ont été acceptées définitivement en juillet 2016. La publication de cet ouvrage a été prise en main par ABPS qui a travaillé en coédition avec l’Ecole nationale des travaux publics de l’État de Lyon. Il est disponible depuis novembre 2017 et sa distribution est assurée par ABPS, avec un prix de vente de 30€. Les bénéfices éventuels liés à la vente de cet ouvrage de référence seront employés pour cofinancer les actions d’expérimentation scientifique dans le but de continuer la recherche sur le comportement des ouvrages en pierre sèche.

Vous pouvez télécharger le BON DE COMMANDE ICI.

imageCe travail a été porté par une commission de l’association ABPS, et par un comité de rédaction regroupant de grandes écoles françaises d’ingénieurs et d’architectes, avec l’appui de l’Union de la Maçonnerie et du Gros Œuvre (UMGO FFB nationale). La CAPEB [1] s’est également intéressée à cette initiative car elle soutient toute action qui fait avancer la filière et les entreprises. L’ENTPE [2] de Lyon a coordonné ce travail regroupant en même temps la rédaction des règles et les nouveaux abaques de dimensionnement des murs de soutènement en pierre sèche (144 abaques pour 4 types de pierre).

L’Agence Qualité Construction regroupe 38 organisations professionnelles de la construction autour d’une même mission : prévenir les désordres dans le bâtiment et améliorer la qualité de la construction. Les règles professionnelles reconnues par cette agence portent normalement sur des constructions « clos et couvert », et les règles professionnelles pour les constructions en pierre sèche concernent des ouvrages « accessoires au bâtiment ». Ces règles professionnelles ont été acceptées par la C2P avec suivi du retour d’expérience (voir chantiers de référence).

[1] CAPEB : Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment

[2] ENTPE : École Nationale des Travaux Publics de l’Etat

 

Identification et analyse de 20 chantiers de référence dans le cadre des Règles professionnelles

mur accessoire au bâtimentLa labellisation des règles professionnelles par l’AQC permettra de faire reconnaître les constructions de murs en pierre sèche accessoires au bâtiment, comme « technique courante » par les assureurs, et donc identifiables et assurables par la garantie décennale. Un dispositif de « retour d’expérience » est appliqué actuellement par l’AQC pour toutes les nouvelles règles liées aux techniques traditionnelles et innovantes. Ce retour d’expérience est géré par les rédacteurs des règles et les résultats sont présentés mur accessoire au bâtiment 2à la C2P tous les deux ans, afin de faire évoluer ce cadre en fonction des contraintes éventuelles de la technique.
Concernant la pierre sèche, le travail d’identification et d’analyse d’une vingtaine de chantiers représentatifs du marché et bâtis selon ces règles a commencé en 2017, avec des chantiers de Dordogne, de la Lozère et du Tarn. Ce travail se poursuivra en 2018 dans d’autres départements pour être présenté en décembre  à la C2P. L’utilisation pour les chantiers de référence de différents types de pierres sur le territoire du Massif central participera à la promotion de la pierre sèche sur toute cette zone et y sera donc un levier pour le développement du marché. Ce projet fait partie des quatre actions déposées par l’association dans le cadre du projet LAUBAMAC et sera présenté lors des Journées Nationales de la Maçonnerie (JNM) les 22 et 23 mars 2018 à Paris.

Enregistrer

Enregistrer