Réseau national

L’association ABPS reste à la disposition de groupements de professionnels, associations  et institutions sur d’autres territoires pour partager et transférer leur expérience de structuration et d’action et pour toute aide et appui nécessaires dans leur développement. Elle participe à faire connaître et mettre en réseau des professionnels formés et qualifiés par territoire. ABPS réalise également un accompagnement technique et professionnel pour le développement de la nouvelle filière « pierre sèche » en France. La démarche consiste à élaborer et faire homologuer des nouvelles qualifications et des cadres techniques et spécifiques pour le marché de la pierre sèche (règles professionnelles, assurance décennale…), à former et qualifier des jeunes professionnels compétents pour répondre à un marché qui exige une haute technicité (murs de soutènement routiers, ouvrages exemplaires), à accompagner des jeunes entreprises dans leurs démarches de professionnalisation, à participer aux projets des partenaires sur des territoires divers et à sensibiliser des institutions, des élus et des acteurs du monde économique.

Quelques exemples :

19 octobre 2017 : participation aux soutenances d’étudiants du Brevet technique des métiers supérieurs / Métiers de la pierre de l’Institut de la pierre à Rodez

PhotoPour la deuxième année consécutive, le 19 octobre 2017, Cathie O’Neill a participé aux soutenances de fin d’étude des étudiants du Brevet technique des métiers supérieurs / Métiers de la pierre (BTMS) de l’Institut supérieur de recherche et de formation aux métiers de la pierre de Rodez. Ce diplôme est porté conjointement par les Compagnons du devoir, la CMA Aveyron et les entreprises partenaires qui emploient les candidats.  Paul Vergonjeanne, étudiant de l’Institut de la pierre s’est appuyé sur le projet du concours de mobilier extérieur innovant réalisé par les étudiants de l’école nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art (ENSAAMA), qui consistait à créer une ligne de mobilier urbain sur l’Aubrac. D’ailleurs, Cathie O’Neill et Yannick Delmas (membre ABPS, 12) ont participé à ce concours en tant que membres du jury (article en-dessous). C’était également l’occasion de rencontrer le nouveau prévôt ainsi que les entreprises, enseignants et partenaires concernés par ce diplôme.

5 octobre : 2 réunions LAUBAMAC dans le Lot

Lors d’un déplacement dans le Lot dans le cadre du programme LAUBAMAC (participation au comité de pilotage pour la création d’une micro-carrière de lauze calcaire), Cathie O’Neill a été invitée à présenter le travail de l’association ABPS pour le développement de la filière pierre sèche au directeur de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA  46). Cette réunion, qui a eu lieu le 5 octobre au siège de la CMA de Cahors, a été initiée par le Parc naturel régional des Causses de Quercy, dans le but de promouvoir leur travail sur la reconnaissance des métiers traditionnels, et le partenariat actif qu’ils ont avec la CMA. C’était également l’occasion de mieux se connaître, de parler de l’association ABPS, et de présenter le programme Laubamac dans sa globalité.

29 septembre 2017 : Invitation à se prononcer sur une gamme de mobilier d’extérieur identitaire de l’Aubrac

3 lignes de mobilier urbainLe syndicat mixte de préfiguration du Parc naturel régional de l’Aubrac, en partenariat avec l’Ecole nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d’art (ENSAAMA), a travaillé sur la création d’une ligne de mobilier extérieur liée à l’itinérance douce, sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Une ligne à la fois innovante par son design et identitaire de l’Aubrac, qui participe à la relance des filières locales pierre et bois. Trois gammes de mobilier avaient été pré-retenues parmi les dix proposées par les étudiants de l’ENSAAMA. ABPS, qui a animé un atelier de pierre sèche lors du voyage d’étude des étudiants en Aubrac, a été invité à faire partie du jury du collège « technique ». Le rôle du jury était de déterminer quel mobilier serait à la fois le plus représentatif de l’Aubrac et le plus réalisable techniquement. Ainsi, Cathie O’Neill, directrice de l’association ABPS, et Yannick Delmas, membre professionnel de l’Aveyron, se sont rendus à Lacalm (12210) le 29 septembre 2017 afin de débattre avec les autres membres du jury des collèges « grand public » et « élus locaux », et de choisir la gamme la plus adéquate. Plus d’information sur www.projet-pnr-aubrac.fr et www.ensaama.net

17 mai 2017 : Réunion de travail avec « Granit et pierres du Sidobre » (81)

maison-du-sidobreEn déplacement pour ABPS dans le Tarn, Cathie O’Neill en a profité le 17 mai pour répondre à une invitation de Cécile Keiffer, coordinatrice de  l’association « Granit et pierres du Sidobre » qui représente 11 carriers dans le deuxième bassin d’exploitation de granit le plus important de France, après la Bretagne. Les deux femmes se sont déjà rencontrées en novembre 2016, lors de la journée sur la pierre naturelle à l’École des Mines d’Alès, et elles ont souhaité approfondir les connaissances sur les deux structures associatives, qui pourraient être complémentaires car elles représentent toutes deux des professionnels d’une filière. Il a été décidé de commencer un travail ensemble par la participation de l’association ABPS pour une démonstration pierre sèche avec la pierre de Sidobre lors des journées de la pierre organisées par l’association « Granit et pierres du Sidobre » le weekend du 24, 25 juin.

16 mai 2017 : Rencontre avec les représentants départementaux du Tarn (81)

AlbiErwan Henou, délégué départemental pour le Tarn, et Cathie O’Neill, ont rencontré les représentants des services départementaux le 16 mai à Albi. C’est le conseiller départemental des Deux Rives, Christophe Hérin qui a animé la réunion, réunissant, entre autres, la directrice du service développement et le directeur de l’aménagement du territoire. Le département pourra être intéressé par un partenariat avec ABPS pour développer des actions sensibilisant la population locale et les professionnels à la pierre sèche. La pierre, très diverse en termes de type géologique, est présente sur différents territoires du département, ainsi que de nombreux ouvrages, mais la pierre sèche semble méconnue ou oubliée. Une réflexion est en cours au sein du département pour un montage de projet qui pourra démarrer en fin d’année par une étude pour des actions de formation et de chantier vitrine en 2018.

26 avril 2017 : Réunion au sein du futur parc naturel régional d’Aubrac (48)

réunion Aubrac 26042017Le 26 avril à la mairie de St Chély d’Aubrac, à la demande de Régine Pechberty, chargée d’études pour le Projet PNR de l’Aubrac,  Cathie O’Neill, directrice ABPS et Yannick Delmas, membre professionnel ABPS (12) ont présenté les actions de l’association ABPS aux élus et représentants de la DRAC et de l’UNESCO. La réunion concernait la préparation du 20ème anniversaire de l’inscription Unesco des Chemins de St Jacques de Compostelle dans laquelle ABPS pourra mener des actions de sensibilisation, de formation et de conseil pour les murs en pierres sèches.

2017 : Appui à l’association « Groupement de la pierre catalane »

Photo Fréderic BerthommierLe Parc naturel des Pyrénées catalanes, riche en patrimoine pierre sèche, accompagne et coordonne la mise en réseau des bâtisseurs et la structuration d’un réseau des praticiens dans les Pyrénées Orientales.  Frédéric Berthommier, membre ABPS, a été le formateur d’une première formation organisée par le parc, et participe activement à ce projet de mise en œuvre de la filière pierre dans son département. Il est désormais le président d’une nouvelle association locale, « Groupement de la pierre catalane », créée en 2016, regroupant des bâtisseurs des PO. Le but est de se fédérer et de faire valoir la pierre en tant que matériau de construction, notamment par la technique de la pierre sèche. A sa demande, Marc Dombre, vice-président ABPS, était présent au comité de pilotage le 5 mai, pour présenter le travail de l’association, la charte de qualité, les qualifications nationales, la recherche scientifique, l’assurance, les règles professionnelles… Pour plus d’info sur la nouvelle association des PO : https://groupementpierrecatalane.jimdo.com/

2016 : Rencontre avec la CAPEB nationale.

Cathie O’Neill, directrice ABPS, est montée à Paris le 4 février 2016 pour rencontrer Christian Schneider, président de l’Union national de la maçonnerie (UNM) et son équipe au siège nationale de la CAPEB. Jean-Jacques Pinton, responsable des Produits et Construction pour l’assurance MAAF a également été présent. Cette rencontre a été prise dans le cadre du travail sur les règles professionnelles et la garantie décennale.

Le résultat de cette rencontre a été la confirmation que la CAPEB était toujours à côté des acteurs de la filière pierre sèche pour faire avancer les dossiers, et qu’il soutiendra le dossier des règles professionnelles en commission C2P de l’Agence Qualité Construction. Monsieur Schnieder a insisté sur la nécessité de se rapprocher au Centre Technique des Matériaux Naturels de Construction (CTMNC), concernant le travail en cours sur le recensement des pierres de carrière, le « lithoscope »[1].

[1] http://www.ctmnc.fr/images/gallerie/Principales_exigences_techniques_juin_2015.pdf

Table ronde et débat sur la filière « pierre sèche » à Langres

Poinfor, centre de formation à Langres en Haute Marne, a profité de la présence du jury professionnel lors des évaluations de la formation CQP « Ouvrier professionnel en pierre sèche », pour mettre en place une table ronde et un débat le soir du 18 décembre 2012, avec des entreprises locales, des institutionnels et des représentants syndicaux du territoire. L’objectif était de réunir les partenaires, de se rencontrer autour du thème de la pierre sèche, présenter le centre de formation et la démarche de formation qualifiante, partager l’expérience de l’association ABPS et de ses membre professionnels, échanger sur le développement de la filière localement. Un rappel a été fait de la plus-value de ce mode constructif, l’appui des scientifiques et de chercheurs dans ce domaine d’activité, des éléments structurant du marché y compris les problèmes et potentiel d’approvisionnement. Une trentaine de personnes ont participé à la réunion, dont 6 entreprises Haut-Marnaise, des partenaires syndicaux, des acteurs publics du Conseil Régional, de la ville de Langres, des partenaires de l’insertion par l’activité économique et des salariés de Poinfor.

Le débat a été riche et constructif, autour duquel les participants de cette rencontre ont pu échanger sur les points forts et sur les freins liés à ce marché potentiel. En fin de réunion les participants ont continué de discuter autour d’un apéritif et d’un repas offert par le centre Poinfor.