blank blank

Artisan travaillant sur l'épreuve CQP N3, L'Espinas, juin 2015.

La création d’un système d’évaluation nationale « bâtisseur en pierre sèche » CQP N2 et CQP N3

Les qualifications pour la filière

 

 

 

Il existe aujourd’hui deux qualifications « pierre sèche » reconnues au niveau national par la filière du bâtiment et des travaux publics.  La plus récente, le Certificat de Qualification Professionnelle (CQP) Niveau III « Compagnon professionnel en pierre sèche » a été homologué par les Commissions Paritaires Nationales de l’Emploi conjointes du Bâtiment et des Travaux Publics (CPNE BTP) le mardi 7 octobre 2014 à Paris.

 

Ce deuxième niveau de qualification est la suite du CQP niveau II « Ouvrier professionnel en pierre sèche », qui a été lui-même renouvelé pour 5 ans le 3 décembre 2013. Le CQP niveau III s’adresse aux bâtisseurs confirmés, ayant déjà le niveau II. Des premières évaluations ont été mises en place pour des candidats libres dès le printemps 2015, sur le site de l’Ecole Professionnelle de la Pierre Sèche. Celui-ci est installé à l’Espinas en Cévennes, où une plate-forme nationale de qualification a été créée.

 

Comme pour le niveau II, cette qualification a été élaborée par des bâtisseurs professionnels du Languedoc-Roussillon, de l’Auvergne et de PACA, au sein de la commission « Formation et Qualification » ABPS, en partenariat avec la Fédération Française du Bâtiment du Gard. La grille d’évaluation a été testée lors d’une épreuve expérimentale au Relais d’Espinas en Cévennes en octobre 2013. Un regard extérieur a été apporté par deux mastercraftsmen de la  « Dry Stone Walling Association of Great Britain». L’association ABPS a également  invité Paul Arnault (84) à participer à titre personnel comme membre du jury expérimental.

 

Ce travail d’ingénierie a été financé par la région Languedoc-Roussillon et le Fonds Social Européen (FSE).

 

C’est l’association ABPS qui a la charge au niveau national de coordonner les épreuves des CQP « pierre sèche », niveaux II et III. Elle a également élaboré un référentiel de formation pour le CQP niveau II, utilisé et affiné chaque année depuis 2009 en Cévennes lors d’une formation CQP « Ouvrier professionnel en pierre sèche ». Ces actions sont financées par la région Languedoc-Roussillon dans le cadre de la formation professionnelle. C’est un système qui commence à essaimer sur le territoire français (Haute-Marne, Alpes de Hautes Provence, Creuse, et la Corse en 2015…)

 

 

 

 

L'accompagnement ABPS

 

 

L’association ABPS accompagne sur demande des centres souhaitant mettre en place cette formation, par transfert d’expérience. Des épreuves sont également délocalisées depuis 2011 en partenariat avec les organismes et les territoires qui le souhaitent.

 

La création d’un système de qualification français participe à la reconnaissance du métier et à la structuration de la filière « pierre sèche ». Les professionnels se qualifient pour promouvoir leurs compétences, dans un marché en évolution.  Aujourd’hui,  115 personnes ont été reçues au CQP N2, issues de 18 départements différents de France (10 régions) ainsi que de la Belgique, de la Grande Bretagne et de l’Espagne. Les donneurs d’ordre commencent à inclure la qualification dans leurs cahiers des charges. 

 


Retour




 

le dire à un ami

ARTISANS BâTISSEURS EN PIERRES SèCHES  - École professionnelle de la pierre sèche, Espinas - 48160 Saint Andéol de Clerguemort - France - Téléphone : 04 66 32 58 47 / 06 32 08 84 67 - SIREN : 449 829 423  - 
La pierre sèche en CévennesRecherche et développementFormation et QualificationCommunication et conseilL'association ABPS
-