Les actualités du marché

Études LAUBAMAC

CCTPL’étude de marché mise en place par le Parc national des Cévennes pour effectuer une analyse économique des filières de la lauze et de la pierre sèche à l’échelle du Massif central a été lancée en juillet 2017. L’étude fait partie d’un programme de 14 actions financées par le Commissariat général à l’égalité des territoires du Massif central, intitulé LAUBAMAC « Consolider et développer les filières des lauziers et bâtisseurs en pierre sèche du Massif Central ». Cathie O’Neill a participé à la rédaction du cahier de charges pour l’appel d’offre. Le groupement MIDI MARKETING – Espitalié Consultants a été retenu pour réaliser l’étude, qui sera rendue début 2018. Une autre étude « Approvisionnement en matériau local de lauze calcaire en garantissant sa non gélivité à l’échelle du Massif central » qui fait partie également de LAUBAMAC, est menée entre 2016 et 2019, dans le cadre de la thèse du doctorant Yannick-Igor Fogué Djombou de l’École des Mines d’Alès.

Pour plus d’informations sur le projet LAUBAMAC et pour consulter l’ensemble d’actions  cliquer ici.

 

Chantiers récents des membres ABPS :

– Le Mas d’Azil, Ariège (09290)

Jacques Crissot, le Mas d'AzilJacques Crissot et Thomas Niay, deux membres ABPS ariégeois, ont bâti ce mur de soutènement en calcaire (16 m de long, 1.40 de haut) en 20 jours. Il s’agit d’une commande de l’association KOKOPELLI, spécialisée dans la distribution des semences issues de l’agriculture biologique, qui souhaitait faire de ce lieu un espace d’accueil et de pique-nique. Le mur décoratif concave contient 3 niches à insectes, et également des parties en courbe et en clavade.
Les pierres sont issues de la carrière de Roquetaille, dans l’Aude.

Plus d’info sur ce chantier, cliquer ici.

– Finiels, Le Pont de Montvert, Lozère (48220)

Murs de soutènement, Finiels, Clément RobinClément Robin (48) est membre ABPS depuis le 1er juillet 2017. Son entreprise a réalisé 2 murs de soutènement en granit, en six semaines (mi-juin/fin juillet 2017). L’un des deux murs soutient un chemin d’accès. Un certain niveau de technicité a été nécessaire pour la réalisation de ce chantier en opus incertum qui intègre des courbes concave et convexe. Le chantier est par ailleurs situé sur le chemin de Stevenson, beaucoup de marcheurs s’y sont arrêtés pour admirer le travail et poser des questions. Belle vitrine pour la technique pierre sèche !
Plus d’info sur ce chantier, cliquer ici.

– Saint Jean du Gard (Gard, 30270)

Calade décorative, Saint Jean du Gard, entreprise Didier RieuxDidier Rieux (30), trésorier de l’Association ABPS depuis le 1er juillet 2017, et Kamel Kebdani, un ancien stagiaire CQP « Ouvrier professionnel en pierre sèche », ont réalisé cette calade décorative (chantier privé) en deux semaines et demi, à la fin du mois de mai 2017. Il s’agit d’une calade piétonne posée sur clapicette. Le mélange de pierres est bien visible : les bâtisseurs ont utilisé des galets, du schiste du Tournel, du calcaire Tavel, et du grès de Saint Jean du Gard.

Plus d’info sur ce chantier, cliquer ici.

– Limeuil, Dordogne (24510).

Chantier Limeuil, entreprise Murmuret du PérigordDavid Fontayne (24), Gaël Guitton (24) et un apprenti, Toine Bollègue ont travaillé ensemble durant 8 semaines, en printemps 2017, afin de réaliser cet ouvrage monumental. Ce mur de soutènement en calcaire, entre 5 et 6 mètres de haut, est une partie de l’ancien rempart du castrum de Limeuil. Il s’agit d’une commande publique. La mise en œuvre du chantier était complexe, avec pour seul accès la contrainte de traverser le site touristique et patrimonial dit « Les jardins de Limeuil », donc l’obligation de respecter les pelouses anglaises, les massifs et la quiétude du lieu.

Plus d’info sur ce chantier, cliquer ici.

– Martrin, (Aveyron, 12550)

Escaliers, Martrin (12500), Laurent HélièsLaurent Héliès (12) a réalisé cet escalier en 5 semaines, au printemps 2017 (mars/avril). L’ancien escalier de cette maison d’habitation était devenu impraticable, les marches se délitaient.
L’ensemble  des pierres d’origine a été réutilisé dans le mur. Les modules en grès rouge proviennent d’un site à côté du chantier, et ont été offerts par un agriculteur suite à un épierrement. Les 13 marches d’escalier sont des dalles de récupération achetées chez un brocanteur.

Plus d’info sur ce chantier, cliquer ici

– Tence (Haute-Loire, 43190)

Mur de soutènement, Tence, entreprise Edouard DuterteEdouard Duterte (43) a bâti ce mur en 3 mois à temps complet, et s’est entouré d’un autre membre ABPS, Laurent Bockel (07) durant deux semaines. Le mur de soutènement, composé de granit et de lauzes de phonolite sert à séparer l’accès privatif d’une maison au-dessus tout en créant une plateforme faisant office de parking pour un atelier de céramique en-dessous. Le terrain naturel était une pente ce qui rendait l’accès difficile. Ce mur permet donc de créer 2 espaces plats, l’un au-dessus, l’autre en-dessous, tout en séparant les deux bâtiments situés sur la même propriété.
Plus d’info sur ce chantier, cliquer ici.

Voir d’autres chantiers des membres ABPS

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer