Les actualités du marché

Diagnostic Lacroix-Barrez (Aveyron, 12600)

La commune de Lacroix-Barrez en Aveyron porte un projet pilote de restauration du site historique de Valon, pour une valorisation paysagère et touristique du site, et pour rendre la restauration perenne, l’installation de deux exploitants agricoles. Ce projet est mené en partenariat avec la Chambre d’Agriculture de l’Aveyron, et un multi-partenariat technique et financier (LEADER, Dotation d’équipement des territoires ruraux, Conseil général, Communauté de communes, commune, EDF…). La commune a mandaté ABPS pour réaliser un diagnostic du site en octobre 2016, puis ensuite pour rédiger le Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) en mars 2017 pour le lancement de l’appel d’offre. Enfin, ABPS va réaliser un suivi technique au début du chantier de restauration, pour vérifier que les travaux soient réalisés selon les règles de l’art.

 

Études LAUBAMAC

CCTPUne étude de marché va être mise en place prochainement par le Parc national des Cévennes, pour effectuer une analyse économique des filières des savoir-faire de la lauze et de la pierre sèche à l’échelle du Massif central. L’étude fait partie d’un programme de 14 actions financées par le Commissariat général à l’égalité des territoires du Massif central, intitulé LAUBAMAC « Consolider et développer les filières des lauziers et bâtisseurs en pierre sèche du Massif Central ». Cathie O’Neill a participé à la rédaction du cahier de charges pour l’appel d’offre, qui sera lancé en avril. L’étude devrait être rendue fin 2017/début 2018.

Une autre étude « Approvisionnement en matériau local de lauze calcaire en garantissant sa non gélivité à l’échelle du Massif central » qui fait partie également des actions LAUBAMAC, est menée entre 2016 et 2019, dans le cadre de la thèse du doctorant Yannick-Igor Fogué Djombou de l’École des Mines d’Alès.

Pour plus d’informations sur le projet LAUBAMAC et pour consulter l’ensemble d’actions  cliquer ici.

Chantiers récents des membres ABPS :

– Vialas (Lozère, 48220)

Mur de l'école à Vialas (48)Une nouvelle école primaire a été construite à Vialas en Cévennes, elle a ouvert ses portes le 18 avril 2017. Suite à une commande de la mairie, l’entreprise Thomas Brasseur a été chargée de construire un mur de clôture à l’aspect décoratif pour entourer le portail de la cour d’école. Le mur, mélangeant schiste et granit, fait appel aux pierres présentes dans la zone de contact géologique du Mont Lozère et des Cévennes. Ouvrage hautement visible et contemporain, cette commande publique valorise la technique et la technicité des bâtisseurs. Des membres professionnels ABPS Eve Giamporcaro, Sébastien Robert et Rémi Folcher, ainsi que Nicolas Zimmermann, ex-stagiaire, ont également travaillé sur cet ouvrage.
–> Plus d’info sur ce chantier cliquer ici

– St Jean Du Gard (Gard, 30270)

IMG_20170413_074738 (1) Ce chantier, réalisé en avril 2017 par l’entreprise Didier Rieux avec  l’aide de Kamel Kebdhani, fait partie de l’aménagement paysager complexe et évolutif  d’une résidence privée dans le Gard. Il s’agit d’un mur de soutènement en courbe, de 40 métrés linéaires  bâti avec  trois types de pierre : galets, schiste et grès.  Il y a également  des niches et des prévisions pour des lumières électriques.

– Gorniès (Hérault, 34190)

Sylvain Olivier, Hadrien Condamines et Clovis Gros ont travaillé ensemble sur une période de six mois sur un chantier privé qui se trouve à Gorniès dans l’Hérault, qu’ils ont complété fin mars. Ce chantier d’une haute technicité comporte un mur de soutènement avec un départ clavé de six mètres de haut, avec une chaîne d’angle aiguë, un mur courbe concave, des escaliers, un pont, une queue de billard… L’ouvrage, bâti avec des pierres des carrières gardoises de Pompignane et de Montardier, épouse par moment des boules massives de roche dolomitique du site.
–> Plus d’info sur ce chantier cliquer ici

– Ampuis (Rhône, 69420)

Sebastien Clot travaille sur un chantier viticole à Ampuis dans le Rhône. C’est la région du Côte-Rôtie, où se trouvent certains des très grands vins français. Perché au-dessus du Rhône, le flanc de la montagne est extrêmement raide et est aménagé en une multitude de murs, d’escaliers et d’ouvrages en granit permettant d’exploiter les terrasses en vigne. Parfois en courbe, parfois très haut, parfois bâtis quasiment dans le vide, la création des murs permettent de maximiser l’utilisation du sol pour des futures plantations. La pierre vient de la carrière de Peyraud (25 km du site).
–> Plus d’info sur ce chantier cliquer ici

– St Germain de Calberte (Lozère, 48370)

Soutènement schiste, Temple St Germain de Calberte (48370)Ce chantier de 2016, une commande publique de la commune de St Gemain de Calberte en Cévennes, montre toute l’importance d’un mur de soutènement « accessoire au bâtiment ». Il s’agissait de stabiliser le talus sur lequel les fondations du Temple sont bâties, une zone schisteuse  de mauvaise qualité et instable, par la création d’un mur de soutènement. C’est l’entreprise de Stéphane Barriol qui a eu le chantier, les murs ont été réalisés par un membre ABPS Dimitri Gutton, chef du chantier, et son équipe. L’ouvrage démarre à 20 cms du sol (à droite) sur fondation clavée, et termine à 3m de haut avec une chaîne d’angle et un retour sur le deuxième mur, pour une longueur totale de 30 mètres linéaires. La pierre vient de la carrière « Schiste Rocher » à St Julien du Tournel (48190).

Voir d’autres chantiers des membres ABPS

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer