Perspectives

Plusieurs actions ou pistes de recherche sont en cours pour analyser la problématique d’approvisionnement en pierre locale et pour tenter de développer des solutions.

Exemples :

LAUBAMAC : action sur une micro-carrière

Au sein du projet LAUBAMAC 2016-2018, le PNR des Causses de Quercy porte une fiche action sur l’ouverture d’une micro-carrière. C’est une action qui se déroulera en 2017, qui a pour objectif d’étudier et d’expérimenter la micro-carrière comme outil de réponse à la demande en matériau dans la filière lauze calcaire et aux autres filières de restauration du patrimoine.

Principe : Prise en charge de l’ouverture d’une micro-carrière pour la restauration d’un toit en lauze calcaire (de 20 à 50m2). Cette extraction se fera loin des carrières de lauze calcaire existantes,  dans une ancienne carrière ré-ouverte pour l’occasion sous la forme juridique de « micro-carrière ». Le toit à restaurer sera sélectionné suite à un appel à projet lancé aux collectivités locales à proximité de la micro-carrière. Le matériau brut sera cédé à la collectivité qui s’occupera de sa mise en œuvre.

Résultat attendu : le chantier sera suivi et une analyse de retour sur l’investissement sera réalisée permettant de répondre sur l’opportunité de l’outil « micro-carrières » pour les filières du patrimoine au regard :

  • Des coûts et volumes d’extraction de la lauze en rapport au marché potentiel.
  • Des principales contraintes réglementaires du décret permettant l’extraction en micro-carrière (cf. restauration des patrimoines protégés et volume d’extraction maximal autorisé de 100 m3/an et 500 m3/5 ans).
  • Des impacts sur les paysages, sur l’opinion publique et l’image du matériau.

Mémoire sur l’approvisionnement en pierre locale

Dans le cadre de son cursus du Brevet de Technicien des Métiers Supérieurs (BTMS) à l’Institut de la Pierre de Rodez  (Compagnons du Devoir), l’étudiant Nicolas Druelle devrait présenter un mémoire de recherche de fin d’étude concernant la pierre. Il a choisi de cibler l’approvisionnement en pierre locale. Cathie O’Neill (directrice ABPS) a été la tutrice de ce mémoire. Le travail de Nicolas Druelle comporte une étude de marché sur un territoire assez vaste qui inclut le périmètre UNESCO et l’Ardèche. Cette étude démarrée en 2015 a été poursuivi en 2016 : des questionnaires ont été élaborés et envoyés aux carriers, professionnels de la pierre et aux donneurs d’ordres des Cévennes, de l’Aveyron et de l’Ardèche.  Les réponses obtenues de 30 prescripteurs, de 19 exploitants carriers, et de 38 professionnels de la pierre (maçons, bâtisseurs, tailleurs, lauziers), soit 20% des professionnels contactés, permettent de comprendre la situation, les besoins des professionnels, d’identifier les freins et les leviers du marché actuel et de récolter les propositions et commentaires. Des pistes concrètes pour améliorer l’approvisionnement en pierre locale sont préconisées suite à cette analyse. Ce mémoire forme une base importante de travail qui va pouvoir être exploité dans la suite des actions sur l’approvisionnement et les filières, notamment dans le cadre de l’action « LAUBAMAC ».

Commission ABPS « Approvisionnement »

L’association ABPS a créé une commission « Approvisionnement » en février 2016 pour travailler sur les différents aspects du problème et pour trouver des solutions concrètes pour la filière.